La résolution de problèmes est une compétence universelle fortement recherchée par les employeurs. Cette compétence est applicable dans tous les postes et tous les secteurs. En tant que professionnel dans le monde du travail actuel, des problèmes complexes se posent souvent. De bonnes compétences en matière de résolution de problèmes démontrent l’expertise d’un employé et s’avèrent être d’une grande valeur pour une équipe. Tous les employés ne savent cependant pas aussi bien résoudre les problèmes qu’ils ne le pensent. Que pouvons-nous faire ?

Quelles sont les compétences en matière de résolution de problèmes ?

Les compétences en matière de résolution de problèmes sont directement liées à la capacité à définir un problème ; déterminer l’origine du problème ; l’identifier, le prioriser et trouver des solutions alternatives et mettre en œuvre la solution. Autrement dit, ceux qui savent très bien résoudre les problèmes utilisent la logique et la créativité pour définir en premier lieu dans une situation donnée (S) les challenges ou les complications (C). Ensuite, ils définissent les questions (Q) auxquelles il faut répondre pour trouver des réponses (R) (innovantes) appropriées. 

Pourquoi sont-elles importantes ?

Les compétences en matière de résolution de problèmes efficaces figurent parmi les attributs les plus appréciés qui mènent à un bon leadership et sont un composant fondamental de l'esprit d'entreprise. Il est crucial de développer une compétence solide qui permet d’appliquer des approches structurées pour disséquer et résoudre tous les problèmes qui surgissent. 

C’est un avantage non seulement dans la vie professionnelle, mais c’est également essentiel dans la vie quotidienne. On résout des problèmes tout le temps, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

Exemple
Il y a une tempête à l’extérieur et Sophie a besoin d’aller au travail pour une réunion importante. Que va-t-elle faire ?

  1. Prendre un parapluie et aller à l’arrêt de bus le plus proche et risquer de se mouiller dans sa nouvelle tenue de travail ?
  2. Ou prendre la voiture en risquant d’être bloquée dans un embouteillage ou reporter la réunion en risquant de détériorer la relation avec les parties prenantes principales ?

Compte tenu de la situation (Sophie doit aller au travail) et de la complication (il pleut à verse), elle doit se poser différentes questions (est-il pire d’arriver en retard ou trempée ? Quel est le changement provoqué par un embouteillage énorme ? Y-a-t-il une alternative ?) pour obtenir la réponse privilégiée.

La manière de résoudre ce « problème » varie selon les individus, car il existe des différences au niveau des pour et des contre dans cette situation. Cependant, les personnes ayant des compétences approfondies en matière de résolution de problèmes finissent par trouver les meilleures solutions examinées et analysées de manière critique, quelle que soit l’étendue du scénario.

Les difficultés en matière de résolution de problèmes

Le premier obstacle semble être la prise de conscience du « problème » qui doit être résolu. Face à un problème, beaucoup de gens ont tendance à l’éviter, à procrastiner ou tout bonnement à mettre la faute sur quelqu’un d’autre au lieu d’affronter un défi et trouver une solution. Néanmoins, plus un problème est résolu rapidement, plus il est possible d’effectuer des tâches tournées vers l’avenir rapidement.

Comment améliorer ses compétences en matière de résolution de problèmes ?

Les compétences en matière de résolution de problèmes sont un art à parfaire au fil du temps et, comme pour toute autre compétence, chacun s’améliore avec la pratique. Comprendre les différentes étapes pour résoudre un problème est assurément favorable à votre processus d’apprentissage. 

Respecter les 6 étapes suivantes vous permettra de comprendre cette compétence :

  1. Identifiez le problème/l’enjeu (supposé)
  2. Analysez l’environnement et identifiez les facteurs qui pourraient influer sur ou contribuer à des situations non-désirées. Plus la recherche est approfondie, plus la capacité d’identifier le problème réel est grande ;
  3. Faites une liste avec toutes les solutions possibles en générant toutes les options imaginables à partir de différentes perspectives (faites un brainstorming avec d'autres personnes si nécessaire) ;
  4. Évaluez la liste d’options générée pour trouver la meilleure solution – pesez les pour et les contre ;
  5. Prenez une décision et mettez en œuvre votre plan – assurez-vous que vous communiquez la solution de manière claire aux différentes parties impliquées pour éviter d’éventuels résultats négatifs ;
  6. Évaluez l’efficacité de la solution perçue comme « la meilleure » en évaluant la décision. Les conséquences ou les résultats vont montrer si le problème a été résolu ou pas, et les possibles améliorations peuvent être déterminées à partir de l’expérience

La pratique mène à la perfection. Gardez à l’esprit les 6 étapes et entraînez-vous régulièrement pour garantir un maximum de performance. Les problèmes ne cesseront de surgir, vous pouvez les anticiper mais jamais les éviter complètement. Par conséquent, il est important de les traiter de manière efficace. 

Dans un cadre formel, les personnes se servent habituellement du cadre SCQA que nous avons déjà abordé précédemment. Dans ce cas vous suivez les 4 étapes suivantes :

  1. Situation: Quelle est la situation à laquelle vous ou votre client fait(es) face ?
  2. Complication: Qu’est-ce qui a changé ou va changer et engendrer des problèmes à l’avenir ?
  3. Question: Quelles sont les questions concrètes auxquelles il faut répondre ?
  4. Réponse: Que proposez-vous à votre client pour qu’il puisse résoudre le problème ?

Voulez-vous devenir un expert en matière de résolution de problèmes et appliquer le cadre SCQA ? Consultez notre catalogue de formations!

Questions, comments or suggestions? Contactez -nous, laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un e-mail à l’adresse mailto:info@lepaya.com.

Faites un appel

We will get in touch soon